A Mauléon, une vélo-station électrique CEP pour les touristes et les habitants

Commune de montagne située au cœur du département des Deux-Sèvres, Mauléon a fait confiance à Clean Energy Planet pour déployer une première vélo-station électrique. Destinée aux habitants et aux touristes, celle-ci doit permettre de faciliter l’accès aux quartiers les plus en hauteur.
 
 « Nous sommes une commune de montage et nous souhaitions faciliter le déplacement des touristes et de nos administrés » résume Véronique Etchegaray, Directrice Générale des Services de la commune de Mauléon.
 
Pour la municipalité, le vélo électrique s’inscrit comme une évidence. « Si le centre-ville est situé sur une zone plane, nous avons également des quartiers périphériques et notamment un quartier ancien – le quartier haute ville – avec une école et un château fort attirant de nombreux touristes. Notre volonté était de faciliter l’accès à ces quartiers en hauteur et le vélo électrique s’avérait une nécessité » explique notre interlocutrice. « C’est à partir de là que nous avons sollicité Clean Energy Planet pour la mise en place d’une vélo station. On a trouvé le système simple à mettre en place, le tout avec un coût très abordable » poursuit-elle.


 

Cinq vélos électriques

Installée à deux pas de la Mairie, la vélo-station électrique de Mauléon compte cinq vélos électriques à disposition. Pour les utiliser, deux solutions possibles. La première est de se rendre à la Mairie pour obtenir un badge et la seconde de réserver en ligne via une application qui devrait être lancée très prochainement.
 
En termes de coût, le service est particulièrement accessible. La première demi-heure est gratuite, les suivantes facturées 50 centimes. « Nous proposons également un forfait mensuel à 5 euros qui intègre une offre de location à deux euros la journée. Une solution intéressante pour les utilisateurs réguliers » complète notre interlocutrice.
 
Un service innovant qui devrait fonctionner sans interruption durant toute l’année. « Il y aussi de belles journées en hiver » justifie Véronique Etchegaray. « Si le service prend et qu’il répond à de vrais besoins, nous pourrions envisager de l’étendre » ajoute-t-elle, espérant que la démarche pionnière de Mauléon intéressera également les communes voisines.


 

Favoriser les modes doux

Pour la municipalité, le déploiement de cette première vélo-station s’inscrit dans une politique globale en faveur du développement des modes de déplacement doux.
 
« Nous avons un Agenda 21 au sein de Mauléon qui prévoit notamment la mise en place de pistes cyclables, d’une zone 30 et d’un atelier de réparation de vélos mis en place avec un collectif d’associations » illustre notre interlocutrice.